Chateau lascombes, un vin de margaux qui a su évoluer avec le temps

Le vin n’est pas la première boisson fermentée alcoolisée que l’homme a su fabriquer. Les boissons fermentées remontent au Paléolithique. Ce qui nous laisse à penser que l’homme a toujours su tirer parti de ce que la nature lui offre. Est-ce à dire que l’ivresse est un compagnon de l’évolution de l’homme ? Qui sait ce que nos ancêtres recherchaient dans cet état. Du courage pour affronter la nature ? Un semblant d’illumination ? Découverte des grands vins Margaux...

Chateau lascombes

On sait que beaucoup plus proche de nous nombreux sont les poètes à avoir vanté l’ivresse. Sans doute que, eux aussi humaient avec délices les arômes d’un verre de chateau lascombes. Il est toujours intéressant de se demander comment l’homme à découvert le processus de la vinification.

D’observer l’évolution d’un produit dont nous maitrisons la fabrication à présent. Lascombes était-il déjà un site dont la vigne serpentait sur son terroir. La terre était elle déjà exploitée d’une façon ou d’une autre en rapport avec le vin.

Le château lascombes, fier étendard du Bordelais

Ce que l’on sait à présent, et ceux de façon certaine, c’est que le Bordelais est depuis les Romains une terre de viticulture. Le climat si particulier en fait une région particulièrement propice au grand cru comme le château lascombes. La vigne se complait dans ce climat tempéré qui lui offre une température constante. Il en ressort des vins racés, tel le château Margaux.

D’ailleurs, lascombes est un grand vin margaux. Issu lui aussi de la grande classification de 1855, c’est un vin avec lequel il faut compter. Comme la plupart des Bordeaux, il est lui aussi passé à la modernité. Nous ne parlons pas ici d’engins viticoles facilitant l’ouvrage de l’homme. Non, c’est à la texture même du vin que nous faisons référence. Comme beaucoup de maisons issues de ce classement, le lascombes c’est sans doute un peu trop reposé sur sa réputation.

Chateau lascombes

Au fil de l’évolution de la viticulture, le vin et ses consommateurs ont eu des goûts divergents. La modernité de certains chai a apporté une finesse à beaucoup de vin du médoc. Avant les années 2000, château lascombes était encore un médoc old school.

Une certaine âpreté, de la rugosité en bouche. Un grand vin, mais dont les caractéristiques avaient raté l’évolution du goût par rapport à d’autres maisons.

Désormais, découvrez également le château Brane Cantenac et le château Giscours.

Château Lascombes, la modernité au service du palais.

Ses nouveaux propriétaires ont su insuffler un vent de modernisme dans le chai. À l’aube d’un nouveau millénaire, le chateau lascombes s’est fait subtil et gouleyant en bouche. Un vin charmant, gouteux qui font de lui à présent un seigneur du Médoc.